Programme de jumelage

Le jumelage interculturel, nouvel axe que le RID développe depuis 2016 grâce au partenariat et à la volonté de familles québécoises à vouloir s’investir à intégrer les nouveaux arrivants.

Le jumelage procède d’un désir d’instaurer une rencontre entre un citoyen accueillant et un futur citoyen immigrant accueilli afin que se développe une interaction qui se transformera en relation

Objectifs spécifiques du jumelage

Le jumelage interculturel est le seul service qui met la personne immigrante en contact direct avec une personne de la société d’accueil.

 

  • Briser l’isolement des nouveaux arrivants et développer un réseau d’entraide et de soutien en favorisant l’apprentissage de la langue française.
  • Favoriser l’autonomie des nouveaux arrivants et ainsi faciliter leur intégration à la société d’accueil.
  • Offrir l’opportunité aux participants de sortir du cadre de leurs réseaux sociaux habituels (personnes de la même origine) ;
  • Favoriser le rapprochement interculturel au sein des communautés locales, faire tomber les barrières linguistiques, culturelles et sociales.
  • Sensibiliser les membres de la société d’accueil aux réalités des nouveaux arrivants.
  • Éliminer les préjugés et changer les perceptions que les communautés peuvent avoir les unes des autres.
  • Faire connaître le Québec, la culture québécoise et la ville dans laquelle les nouveaux arrivants s’établissent ; faire connaître les cultures des nouveaux arrivants à la société d’accueil.
  • Développer une relation amicale sur le long terme.
  • Donner une occasion aux nouveaux arrivants de pratiquer le français dans des situations d’interaction réelles, à l’extérieur des cours de francisation.

 

Ces objectifs sont suivis par le programme car, Un partage mutuel des cultures est essentiel puisqu’il va permettre à la famille québécoise d’en savoir davantage sur les nouveaux visages qui arrivent à Drummondville et aux familles immigrantes d’avoir une nouvelle approche de la culture côtoyée. Le choc des cultures est amoindri et cela permet également de lever les éléments qui peuvent être contradictoires avec notre culture.

Par ailleurs, les immigrants adultes ont souvent plus de mal à s’intégrer contrairement à leurs enfants qui sont en contact permanent avec l’extérieur notamment avec leurs camarades de classe et leurs professeurs. Les parents et adultes sont plus isolés, n’ont pas d’autres contacts que les établissements administratifs (école/hôpital/organisme) et n’ont pas l’occasion de créer des liens et des relations avec les québécois de souche. C’est pourquoi il est nécessaire de les mettre en interaction avec d’autres personnes.

La rencontre avec l’autre est susceptible de provoquer une modification profonde dans la vision du monde de l’individu. L’immigrant qui a quitté un lieu spatial lointain, sa mère patrie et qui a imaginé une terre d’accueil, le Québec, est jumelé à un Québécois qui quitte momentanément l’espace de sa routine, son banal, parce qu’il a imaginé un ailleurs.

Lorsque deux personnes ou deux groupes de cultures différentes se rencontrent pour la première fois, leurs premières opinions des uns envers les autres se concentrent sur les différences, mais lorsque la relation se créée, les différences perdent leur importance et les ressemblances entre ces personnes prennent le dessus, alors que rien ne laissait entrevoir ces points communs à première vue. Les préjugés peuvent être remis en question, voire même déconstruits, et un « pont interculturel » peut se créer.

 

https://jumelageinterculturel.wordpress.com/

Pour plus d’info, contactez Abdelilah Annemer, Agent de médiation

Tél: 819-472 8333, poste 115.

Courriel : mediation@riddrummondville.ca